Union Départementale des Associations Familiales de Saône et Loire Flux RSS
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

La Télémédecine : un progrès ou une nécessité ?
(1 visualisation(s)) (1) Invité
  • Page:
  • 1

SUJET: La Télémédecine : un progrès ou une nécessité ?

La Télémédecine : un progrès ou une nécessité ? il y a 4 ans #560

Actuellement, il n'est pas un jour sans que les médias fassent référence aux nombreux outils de télécommunications. Tel ministre a répondu sur son compte Twiter, tel autre a été attaqué sur Facebook, ou encore la messagerie d'un troisième a été piratée par un service étranger. De nos jours, l'informatique est-il le passage obligé qui nous facilitera la vie ?
De plus, s'il est un domaine où le contact humain est primordial, n'est-ce pas tout ce qui touche à la santé, et les moyens de la conserver ?

Toutefois, si l'on s'engage sur cette voie, l'imagination prend vite des allures vertigineuses. Consulter un spécialiste à distance, ça marchait déjà avec un téléphone. Pouvoir lire un avis, c'était aussi possible avec un minitel, et maintenant avec les sites spécialisés (du moins ils le prétendent) par les voies d'Internet. Interpréter une radiographie ou l'image d'une lésion a fait franchir un nouveau pas, et pouvoir diriger une opération chirurgicale pilotée par un spécialiste installé sur un autre continent, a fait exploser les limites du possible.

Alors, que devons-nous penser des programmes de développement des activités de télémédecine, tels que nous les voyons se construire dans les régions ?
Pour les promoteurs de ces programmes, plusieurs étapes ou obstacles devront être franchis, à commencer par gagner la confiance des patients, et certainement des soignants. Et les arguments économiques, souvent sous jacents, risquent bien d'en être le frein insidieux.
Nos zones rurales souffrent cruellement de leur désertification médicale. A coup sûr, la télémédecine n'y fera rien, mais lorsqu'un accident majeur de santé trouvera une réponse grâce à la collaboration d'un soignant sur place conseillé par un spécialiste à distance, le choses prendront certainement une autre tournure. Contribuer à assurer l'accès, la permanence et la continuité des soins sur tout le territoire, en développant les outils de coopération, sera certainement une arme efficace contre les inégalités.

Il y aura bien entendu à construire une organisation plus efficiente du système de santé, garantissant par ailleurs la qualité et la sécurité des soins. Cela passera par une harmonisation des pratiques et un inventaire précis des actes possibles à délivrer par télémédecine, sans toutefois fermer la porte à l'innovation.

Cinq priorités nationales de déploiement de la télémédecine ont été énoncés :
- la permanence des soins en imagerie
- la prise en charge de l'Accident Vasculaire Cérébral
- l'amélioration de l'accès aux soins pour les personnes détenues
- la prise en charge des maladies chroniques (insuffisants cardiaques et rénaux)
- les soins en structures médico sociales ou en hospitalisation à domicile
les objectifs de ces diverses actions devraient favoriser une meilleure qualité de vie des patients, réduisant complications et séquelles, ainsi que la dégradation prématurée de l'état de santé des bénéficiaires.

Et vous, chers lecteurs et lectrices, que pensez-vous de ces perspectives ? Envisagez-vous, avec un œil favorable, dubitatif ou inquiet, cette nouvelle forme de prise en charge médicale qui laissera une grande part d'autonomie dans la prise en charge journalière de la maladie chronique ?

C'est l'objet de la question d'actualité qui figure en page d'ouverture de ce site UDAF : la télémédecine, jusqu'où peut-on aller ?
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.18 secondes
Augmenter la taille du texte:   + Diminuer:   -
Joomla! est un logiciel libre sous la licence GNU/GPL Licence.